Les pico brasseries

Dernier ajout : 16 juin 2016.

Afin d’exercer son art, le brasseur amateur accumule objets hétéroclites et installations étranges, envahissant souvent un espace de vie au grand dam de son entourage... Les membres de l’association offrent ici les secrets de leur bricolage. Simplicité ou automatisation à outrance, cuisine ou cave, inox ou cuivre... des questions sans doute anodines pour le commun des mortels, mais existentielles pour le brasseur amateur.

Des interrogations qui se transforment en débats sans fin lors de soirées animées. Les anecdotes sont ici monnaies courante : fuites de mout, vannes coincées, plus de gaz ou gout métallique d’un résultat qu’on aurait voulu parfait...

Les brasseries font de la bière, l’amateur ne peut prétendre accéder à des installations industrielles, le suffixe pico a été retenu pour souligner la réduction d’échelle opérée par le brasseur amateur pour qualifier son "joyeux chantier" producteur de mout.

Bienvenue au coeur du problème...

Derniers articles

La pico brasserie de Titi

Jeudi 24 février 2011 // Les pico brasseries

Une nouvelle recrue au sein de notre petite association est toujours l’occasion de découvrir des trésors, des idées nouvelles et des nouvelles techniques. Membre récent de Elsassbrau, Thierry, surnommé affectueusement Titi, nous fait partager sa passion. L’antre du "Buch-Rond "
J’ai fait mon premier brassin hétéroclite avec Milles et Papy Offre dans le bar de celui-ci.
Ensuite, j’ai fait de la bière avec les moyens du bord et j’ai récupéré tout le matériel qu’il me fallait mais je me suis dit que je (...) Lire la suite »

Construction d’une "micro-laveuse de bouteilles"

Vendredi 9 avril 2010, par Xavier // Les pico brasseries

Le brassage de la bière à la maison est une occupation "chronophage" (qui prend du temps, comme on dit dans les milieux autorisés !), c’est pourquoi le brasseur amateur a à cœur de trouver des solutions efficaces pour réduire le temps passé à des travaux ennuyeux mais nécessaires à la poursuite de sa passion.
L’embouteillage de notre boisson préférée est une étape longue et fastidieuse. Effectuée de façon manuelle, la mise en bouteilles de 40 litres de bière prends environ 3 heures. 4 étapes sont (...) Lire la suite »

La non-pico de Têtedecuve & Tontonbibine

Dimanche 14 mars 2010 // Les pico brasseries

Au commencement étaient … Le moulin à café et le stérilisateur. Après le « brassage » de quelques kits dans la marmite à pot au feu de madame, nous avons très rapidement eu envie de brasser une vraie bière, en tout grain. Pour les premiers brassins, nous avons moulu le malt avec le vieux moulin à café de mère-grand. C’est très long, mais le résultat est tout à fait honorable.
L’empâtage et l’ébullition ont été réalisés dans un stérilisateur à bocaux électrique de 29L, équipé d’un minuteur et d’un thermostat. (...) Lire la suite »

Pico de Antic (V2 en construction)

Samedi 30 janvier 2010, par Antic // Les pico brasseries

Comme tous les brasseurs amateurs j’ai commencé à brasser avec les moyens du bord. Peu de matériel mais avec une motivation bien réelle. Mon premier brassin s’est fait avec cette cuve de 27L qui me sert encore aujourd’hui. En fait je l’aime beaucoup cette cuve, facile d’utilisation et pas dur à trouver.
Pour le filtrage, après un essai avec un pull (oui, oui on m’a assez charrié) je suis passé à une simple tresse inox. Là aussi facile d’utilisation, c’est d’ailleurs la même technique que je vais utiliser (...) Lire la suite »

La pico de Milles

Samedi 16 janvier 2010 // Les pico brasseries

La réalisation de ma pico Brasserie
Au début de l’année 2004, La capacité de ma brasserie était de 70l : des cuves inox me servaient pour le brassage, la filtration, et l’ébullition. Puis a force de brasser je me suis dit qu’il y avait peut être d’autres moyens plus simples que les moyens dons je disposais, tout en restant dans le brassage artisanal. Effectivement, début 2005 je me suis rendu pour la première fois a ST Nicolas de port, et la, une belle pico était présentée au salon du brasseur (...) Lire la suite »

La pico de Brasseur Fab

Dimanche 27 décembre 2009, par Brasseurfab // Les pico brasseries

Comme je ne voulais pas faire un système avec des pompes, je me suis dis que j’allais concevoir ma pico sur le principe des transferts par gravité, avec les différents éléments tournants sur un axe principal, les fûts étant suspendus et orientables dans tous les sens.Tout en haut il y a la cuve de lavage des drêches, au centre la cuve d’empâtage et d’ébullition, en bas la cuve de filtration, et entre la cuve d’ébullition et de filtration il y a mon refroidisseur. Pour le principe de (...) Lire la suite »

La pico de Mickey

Dimanche 27 décembre 2009, par Xavier // Les pico brasseries

Ma première version de pico brasserie a été largement inspirée par JG Laurent (Son site à voir) . Son design relativement simple avait été adopté par bon nombre de brasseurs amateurs que je rencontrais virtuellement au gré de mes ballades sur les forums consacrés au sujet. 2 futs de bières en inox ou aluminium recyclés en marmite géante, un fut tampon, pas mal de tuyauterie et une pompe, le tout fixé sur une table. Un bricolage sans cesse renouvelé afin de coller au cahier des charges du brasseur amateur (...) Lire la suite »

Pico –brassage version(s) Daniel

Dimanche 27 décembre 2009, par Daniel // Les pico brasseries

Deux installations distinctes pour moi, parce-que je brasse à deux endroits différents selon la saison. On pourrait dire qu’il y a une version « été », qui est installée chez ma soeur dans un grand garage du côté de Saales, et dont je me sers principalement à la belle saison.
2 cuves de 46 litres, un fond filtrant (tôle inox perforée), une petite pompe, un vagueur, brûleur gaz etc… Le tout est monté sur un châssis en tubes inox et équipé d’un petit évier. Entre 35 et 40 litres de bière finie par brassin (...) Lire la suite »