Descriptif général de la plante

Mardi 1er décembre 2009, par Xavier // Le houblon

NOMS COMMUNS :
Vigne du Nord, Salsepareille nationale, Couleuvrée septentrionale, digérable, bois du diable, houblon grimpant.

CONSTITUANTS CHIMIQUES PRINCIPAUX :

PARTIES UTILISEES :
Inflorescence femelle.

UN PEU D’HISTOIRE :

Les pays de l’Est sont de grands producteurs de houblon. Le houblon a été introduit en France au XIIème siècle oû il éxiste des cultures en Alsace : les cônes (ou inflorescences femelles) sont utilisés dans la préparation de la bière pour la saveur amère très spéciale qu’ils apportent.

La pharmacopée moyenâgeuse les déclarait « utiles aux apostumes (c’est-à-dire aux abcès et tumeurs avec suppuration) qui sont au foie et en la rate » et les conseillait dans l’affection hypocondriaque et les vapeurs mélancoliques. On leur reconnaît aujourd’hui des propriétés apéritives, toniques, diurétiques, dépuratives, digestives, sédatives et antispasmodiques.

Les femmes qui participent à sa cueillette sont réglées deux jours après, quelle que soit la période de leur cycle. Encore une « herbe à oreiller » ! Ses fruits frais glissés sous la tête provoquent un sommeil réparateur, en revanche, il annihile tout désir sexuel il est donc plutôt recommandé de ne prendre le Houblon que sous forme d’un bon demi bien frais !

DESCRIPTION :

Le Houblon est une plante vivace à racines fortes, rameuses, drageonnantes. Les tiges peuvent être longues de plusieurs mètres. Peu anguleuses, elles sont rudes, sarmenteuses et volubiles, couvertes de poils courts et crochus. Les feuilles, ciselées sont munies de stipules pétiolées, à trois ou cinq lobes ovales, dentés, vert foncé, rudes dessus, munies de glandes résineuses dessous. Les fleurs, verdâtres, unisexuées, sont visibles en août, les mâles disposées en grappes à l’aisselle des feuilles, les femelles réunies par paires à l’aisselle des bractées foliacées. Le fruit, entouré du calice, renferme une graine.