Premier brassin en kit

Samedi 23 avril 2011, par Xavier // Reportages sur des brassins

Aujourd’hui c’est Sébastien qui nous fait la grâce d’un petit reportage sur ses premiers brassins, avec la méthode des kits.

Bonjour à tous, suite à la demande de Xavier, voici l’expérience de mon premier brassin.

C’est à force d’entendre certains de mes collègues brasseurs parler de leur hobby/passion que l’envie m’est venue de m’y mettre.

N’ayant aucune expérience dans le domaine, je me suis donc orienté vers les kits houblonnés (Brewferm pour ne pas les citer). Ces kits ne nécessite qu’un minimum de matériel et permettent de se faire la main avant de passer aux choses sérieuses.

J’ai donc fait acquisition d’un kit matériel Brewferm débutant (après coup, je recommande au nouveaux de prendre le kit deluxe à 2 seaux), d’un kit houblonné de type "triple", de sucre. J’ai également emprunté à mon épouse la balance de cuisine.

Dès l’ouverture de la conserve et la mise au bain-marie, une bonne odeur de caramel se répand doucement dans la cuisine.

Le versement dans le seau de fermentation est l’étape sensible (attention les mains). Je verse le sirop, l’eau, le sucre et les levures contenue dans le kit selon les instructions données.

Dans ce cas particuliers, je n’ai pas refait bouillir le moût ainsi obtenu car j’ai utilisé de l’eau de source en bouteille et que je n’ai pas encore investi dans une marmite.

Je brasse énergiquement afin d’aérer un maximum mon moût et de faciliter l’activité de mes levures durant la fermentation primaire.

S’en suivent 1 semaine de fermentation primaire au chaud (dans un petit coin de la cuisine), 1 semaine de fermentation secondaire au frais dans le garage.
Là encore, une bonne odeur envahi la cuisine. Personnellement, je rapproche cette odeur de la pâte à beignets qui lève.

Pour finir , la mise en bouteille et une conservation au garage de 2 mois.

Je n’ai pas réussi à attendre les 2 mois mais au bout de 3 semaines en bouteille, on a tout de même quelque chose de pas mal.

A votre santé.

Au final pour un budget minimum, on obtient un produit fini pas mal et le matériel sera toujours utilisable lors de mon prochain passage au kit d’extrait de malt ou au "tout grain".

Je remercie tout particulièrement Xavier et Mimi de m’avoir donner l’envie de brasser ainsi que pour leurs conseils.

Je remercie également ma femme qui est maintenant obligée de partager une partie de la cuisine avec mes seaux et qui le fait avec plaisir tant que le produit final est bon.